la-solidarite-est-aussi-une-aventure-spirituelle

La solidarité est aussi une aventure spirituelle

Sophie Laurant, grand reporter à Pèlerin, est intervenue avec Bénédicte Jeancourt, responsable éditoriale de Filotéo, pendant l’Université européenne assomptionniste en présentant sœur Marie-Stella, « ange-gardien » des orphelins au Togo.

Qui est sœur Marie Stella ?

Sœur Marie Stella est togolaise. Elle est entrée chez les Augustines hospitalières de l’Immaculée Conception à Dapaong (Togo). Après des études d’infirmière en Belgique, elle est revenue au Togo pour s’occuper des familles décimées par le sida. Elle crée en 1999 l’association « Vivre dans l’espérance ». En 2003, elle ouvre un premier orphelinat, puis un second en 2010, financé par Pèlerin et ses lecteurs. En 2016, elle lance un nouveau grand projet : construire un lieu pour mieux soigner enfants et adultes séropositifs. C’est une femme charismatique, entreprenante et lumineuse.

Depuis quand les lecteurs de Pèlerin la « connaissent-ils »?

C’est une longue histoire. Moi-même, je connais Sœur Marie Stella depuis le début des années 2000. À cette époque, j’étais journaliste à La Croix et nous avions fait une série d’articles sur l’Afrique en marche. J’avais parlé brièvement de son action et, quelque temps après, les sœurs hospitalières nous ont appris que des lecteurs de La Croix avaient spontanément fait des dons. Elles m’ont donné régulièrement des nouvelles de leur hôpital pour enfants et de l’ouverture de l’orphelinat qui accueille les enfants orphelins du sida et les familles touchées par la maladie. Traditionnellement, Pèlerin fait une opération de solidarité et de partage à Noël. En 2010, j’ai suggéré à la rédaction de soutenir l’action de sœur Marie-Stella et de son association Vivre dans l’espérance. La décision a été rapidement prise et c’est depuis cette date que les lecteurs la suivent d’année en année.

Quelle importance pour un titre comme Pèlerin d’être partenaire d’une telle aventure ?

C’est important pour nos lecteurs d’avoir des nouvelles du projet qu’ils soutiennent, d’être partie prenante de son développement au fil du temps. Nous le constatons depuis 2010, ils sont à chaque fois au rendez-vous quand nous les sollicitons pour apporter leur soutien à la construction ou la rénovation d’un bâtiment, pour aider des orphelins devenus étudiants. Sœur Marie-Stella incarne pour eux une solidarité certes lointaine, mais très concrète : elle leur donne régulièrement des nouvelles de son association, elle est l’âme des actions entreprises.

L’abbé Pierre et Sœur Emmanuelle sont décédés, c’est peut-être le moment de faire connaître une nouvelle figure charismatique et spirituelle de la solidarité.

  • Share Via:

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser ces <abbr title = "HyperText Markup Language"> HTML </ abbr> balises et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*